// archipel \\ Archipel est un projet de recherche mené pendant trois années à la coopérative de recherche de l'ESACM. C'est une cartographie imaginée dont le point central est une île située au milieu du canal Kennedy entre le Canada et le Groenland. Ce rocher nommé Hans n'appartient à aucun des deux pays frontalier car il se situe à douze miles nautiques des côtes, limite des eaux territoriales et internationales. Ce projet se développe autours de cette notion de territoire, de paysage ne contenant à priori que très peu d'intérêt, mais qui contiennent en eux des enjeux politiques forts. Plusieurs fictions se déroulent alors formant un archipel de contenu. Plusieurs formes en découlent telles que des films qui tournent en boucle à l'aide d'un programme, enfermant des personnages et des paysages sur lesquels nous n'avons aucunes ou peu d'indications. Le déploiement de documents appartenant de près ou de lien à une esthétique de l'exploration relie les traces laissées par ses autochtones fictifs.
// films // Cinq films tournent en boucle à l'aide d'un programme informatique. Quatre situations dans des lieux différents et des personnages différents, un autre film en 3D est réalisé à partir d'une visite guidée orale de Pyramiden. Ces boucles enferment les personnages et les paysages dans des lieux et des situations pouvant s'apparenter à des îles. L'image mouvante comme endroit clôt, enfermé sur lui-même.
retour textes infos
Cinq films tournent en boucle à l'aide d'un programme informatique. Quatre situations dans des lieux différents et des personnages différents, un autre film en 3D est réalisé à partir d'une visite guidée orale de Pyramiden. Ces boucles enferment les personnages et les paysages dans des lieux et des situations pouvant s'apparenter à des îles. L'image mouvante comme endroit clôt, enfermé sur lui-même. // films // Archipel est un projet de recherche mené pendant trois années à la coopérative de recherche de l'ESACM. C'est une cartographie imaginée dont le point central est une île située au milieu du canal Kennedy entre le Canada et le Groenland. Ce rocher nommé Hans n'appartient à aucun des deux pays frontalier car il se situe à douze miles nautiques des côtes, limite des eaux territoriales et internationales. Ce projet se développe autours de cette notion de territoire, de paysage ne contenant à priori que très peu d'intérêt, mais qui contiennent en eux des enjeux politiques forts. Plusieurs fictions se déroulent alors formant un archipel de contenu. Plusieurs formes en découlent telles que des films qui tournent en boucle à l'aide d'un programme, enfermant des personnages et des paysages sur lesquels nous n'avons aucunes ou peu d'indications. Le déploiement de documents appartenant de près ou de lien à une esthétique de l'exploration relie les traces laissées par ses autochtones fictifs. // archipel \\
retour textes infos